Axe 7 - Dynamiques d’innovation en matière de sécurité et de défense

Professeur supervisant l’axe de recherche : information à venir

Chercheurs associés: Pr. Pascal Chaigneau, Pr. Jean-Pierre Arnaud, Dr. Laurent Buchon, Pr. William Dab, Pr. Philippe Durance, Pr. Nicole Gnesotto, Dr. Pythagoras Petratos

Expert associé: Hugo Zsolt de Sousa

La menace et la défense doivent être analysées sous l’angle de l’innovation. Celle-ci concerne en premier lieu les technologies. Les technologies de l’information et de la communication ont une double face. Elles facilitent d’une part la coordination au niveau le plus basique : une manifestation, une action, peuvent être coordonnées en quelques minutes par des échanges de mails, de SMS ou par les réseaux sociaux. Mais, d’autre part, ces technologies jouent un rôle déterminant dans l’action militaire de grande ampleur sous la forme de systèmes de systèmes permettant de coordonner des systèmes d’armes sophistiqués dans des configurations nouvelles. L’innovation technologique suscite et appelle en même temps l’innovation organisationnelle. Les groupes terroristes qui ont opéré ces dernières années ont pris des formes organisationnelles diverses appelant en réponse, du côté des services chargés de les contrer, des changements organisationnels, réactifs et proactifs.

Ce thème s'articulera donc autour de deux volets de recherche:

  • Le premier porte sur les dynamiques de l’innovation technologique dans un environnement organisationnel complexe fait d’interactions entre des acteurs divers (entreprises, chercheurs, pouvoirs publics, organisations peu structurées) et aux mécanismes de coordination divers et souvent inattendus (notamment des marchés de formes atypiques : monopsone face à un oligopole sur les marchés de défense, prix difficiles à évaluer, produits technologiquement difficiles à définir, marchés clandestins). Comment l’innovation technologique se développe-t-elle dans des environnements de ce type, comment structure-t-elle les actions stratégiques possibles ?
  • Le second porte sur les formes stratégiques (ici au sens des stratégies d’acteurs, pas au sens de la stratégie militaire) et organisationnelles atypiques qui caractérisent les actions d’attaque et de défense. Il s’agit notamment de la coopétition (le fait que les mêmes acteurs soient en situation simultanée de concurrence et de coopération, ce qui est le cas d’entreprises privées travaillant pour la défense, par exemple, comme souvent des groupes terroristes, ou des services de contre-terrorisme, à l’échelle nationale et internationale) ou des méta-organisations (les organisations dont les membres sont d’autres organisations, ce qui est souvent le cas de mouvements terroristes comme des structures de défense - OTAN). Mieux comprendre la coopétition et le fonctionnement des méta-organisations apparaît comme un enjeu majeur pour l’analyse des phénomènes aujourd’hui à l’œuvre en matière de défense et de sécurité.