Tribune d'Alain Bauer

«Un puissant mouvement de consternation et d’exaspération». La tribune d’Alain Bauer

11 mai 2021

En observant ce qu’il se passe dans la police et l’armée, le Professeur de criminologie Alain Bauer met en garde contre un « profond séisme électoral » en 2022.

"Le lent processus de goutte à goutte de la violence, de la criminalité « ordinaire » ou du terrorisme, du retour de la violence physique, de l’affrontement, du règlement de comptes, des agressions contre les services publics (pompiers, policiers, gendarmes, postiers, électriciens, médecins, …) provoquent, après une fermentation de plusieurs décennies, un puissant mouvement de consternation et d’exaspération, particulièrement chez les fameux « agents de première ligne », qui ont imperturbablement continué à faire fonctionner les services essentiels tout particulièrement durant la crise pandémique.

L’Etat, le gouvernement, devraient enfin comprendre que ce processus, entamé depuis longtemps, devrait être pris au sérieux. Pas par des postures ou des rodomontades, mais par des actes et un retour à la cohérence d’une action de retour à la paix publique. L’ordre n’est pas un objectif en soi, mais la garantie du libre exercice des libertés démocratiques."

logo renvoiLa tribune est à retrouver en intégralité sur le site de l'Opinion