Interview d'Alain bauer

Les «homicidités» ont bondi de 90 % en France depuis vingt ans

1 février 2021

Pour «s’approcher de la vérité», Alain Bauer a forgé un «indicateur plus complet». Baptisé «homicidité», il recompose en un puzzle cohérent ce que le ministère de l’Intérieur comptabilise de manière éparse sous les index «règlements de comptes entre malfaiteurs», «homicides à l’occasion de vol», «autres homicides», «tentatives d’homicides à l’occasion de vols», «autres tentatives d’homicides», «coups et blessures volontaires suivis de mort» ainsi qu’«homicides contre enfants de moins de 15 ans». Au total, six agrégats qui, une fois rassemblés, offrent un vertigineux panorama. 

«On aurait pu s’attendre à ce que les chiffres redescendent après les attentats de Paris puis de Nice mais le nombre des victimes n’a fait qu’augmenter», observe Alain Bauer. Selon un dernier bilan communiqué au Figaro, ce phénomène atteint son pic historique, avec 4 472 faits répertoriés, en 2020. Soit, au terme de plusieurs cycles criminels, une hausse de 91 % des homicides et tentatives en vingt ans! 

logo renvoiL'interview d'Alain Bauer est à retrouver en intégralité sur le site du Figaro.