Alain Bauer

L’inquiétante explosion des tentatives d’homicide

Logo Le Figaro

30 janvier 2022

DÉCRYPTAGE - Dans un climat de tensions exacerbées, le passage à l’acte est devenu plus fréquent.

La statistique criminelle n’est pas au bout de ses révélations. Selon le professeur de criminologie Alain Bauer, «le total des homicides et tentatives recensés connaît pour la troisième année consécutive un niveau supérieur à 4000 faits (4209 en 2019, 4472 en 2020 et 4386 en 2021), structurant dans la durée la violence dictée par l’intention de tuer».

Car à côté des homicides purs - des actes qui «réussissent», en somme, et dont le nombre tend à remonter, même si l’on est loin des pics des années 1980 (autour d’un millier de faits par an actuellement) -, il y a tous ces faits qui trahissent le désir d’aller au bout, sans que la victime ait succombé à l’attaque. Des homicides «ratés», mais des faits particulièrement éclairants tout de même. «Ce sont bien les deux faces d’une même pièce, qui trahissent une même dérive: le passage à l’acte est devenu plus fréquent», estime un commissaire chevronné de la police judiciaire.

Retrouvez l'article de Jean-Marc Leclerc dans son intégralité sur le site du Figaro