Les axes de recherche de l’Équipe Sécurité & Défense (ESD) - Renseignement, Criminologie, Crises, Cybermenaces

Axe 1 :  Terrorisme, antiterrorisme, radicalisation, sortie de la violence

Cet axe s'attache à décrypter de manière empirique les processus de radicalisation et de désengagement. Avec le retour de centaines de foreign fighters, nos investigations tendent désormais à se focaliser sur la gestion carcérale de ces détenus. Il s’agit de comprendre plus spécifiquement les conditions de désistance et de désengagement idéologique. Lire la suite

Axe 2 : Cybersécurité, Cybercriminalité, Cyberdéfense (C3)

La forte croissance des attaques informatiques sur la période 2008-2017 pose le problème du coût de maintien d’un environnement opérationnel de l’économie numérique, pouvant à terme menacer la croissance et la pérennité des industries dépendantes des infrastructures informatiques. Les attaques ciblées (Advanced Persistant Threats) ont connu une forte croissance depuis 2010. Lire la suite

Axe 3 :  Renseignement économique et nouvelles criminalités financières

Les travaux de recherche en criminalité économique et financière s’appuient sur des partenariats avec les professions financières : banques et assurances, experts-comptables, commissaires aux comptes, directeurs financiers, inspecteurs des finances publiques et des douanes, comptables publics, juridictions financières. Cet axe de recherche cherche à confronter la pratique de ces professionnels avec la recherche académique en criminologie, cybermenaces, fiscalité, sciences de gestion, droit pénal, finances publiques et économie. Lire la suite

Axe 4 : Grande criminalité organisée (GCO) et criminalités émergentes

Comprendre la diversité et les spécificités des différentes organisations criminelles passe notamment par la question de la spécialisation ou de la diversification des activités, mais aussi par celle de la nature du positionnement vis-à-vis de la sphère légale (liens corruptifs, nécessité du blanchiment, trajectoire de légalisation, contrôle du territoire et volonté de conditionnement de la sphère économique, politique et sociale,…). Lire la suite

Axe 5 : Modélisation et modèles probabilistes pour la sécurité

La crise de la Covid-19 a montré l’humilité indispensable en cas de crise majeure à toute tentative de modélisation (données incomplètes ou faussées, modèles incapables de prédire au-delà d’un horizon de 7 jours). Elle a mis en évidence le pouvoir destructeur de la propagation des fausses nouvelles, qui ont provoqué une perte de confiance très grave envers la Science et ses propositions. Lire la suite

Axe 6 : Méthodologie de recherche appliquée

Au-delà du débat consacré à la distinction entre l’approche qualitative et l’approche quantitative, cet axe de recherche aborde les questionnements suivants : l’ethnographie comme outil privilégié pour la production d’un savoir local socialement utile ; « Les ficelles du métier » de H. S. Becker ; l’importance de la tâche descriptive ; l’enquête ; le storytelling ; étude de cas et narration ; l’étude de cas...  Lire la suite

Axe 7 : Crises sanitaires et globales

Les épidémies ont la capacité de se répandre à travers le monde entier, comme l’a montré celle du Covid-19, le réchauffement nous expose à des dérèglements et des phénomènes climatiques de plus en plus fréquents et violents. Cet ensemble de phénomènes, conjugué à une démographie non contrôlée risquent d’entraîner des mouvements de population massifs, ainsi que des conflits majeurs pour le contrôle des ressources. Lire la suite

Axe 8 : Polémologie et questions militaires

Une histoire critique de la guerre ne peut se limiter à une histoire événementielle et hégémonique, centrée sur une simple histoire bataille portée par quelques grands capitaines et  produit de l’histoire de la tactique et de l’histoire de l’armement. Une telle histoire rompt avec cette histoire des militaires dans la mesure où elle cherche à incorporer les dimensions sociales, économiques et culturelles comme les domaines intellectuels, juridiques, éthiques, littéraires et artistiques.

Axe 9 : Études du renseignement

Les études sur le renseignement sont consubstantielles de l’existence de services de renseignement dans de nombreuses démocraties occidentales. Cet axe conduira une recherche autour de trois projets, intitulés « Gouvernance du renseignement », « L’internationalisation des méthodes de renseignement » et « acteurs non-étatiques et renseignement depuis le XIXe siècle », de façon pluridisciplinaire et en liaison avec les sciences de gestion et politique, les relations internationales et l’histoire contemporaine présentes au sein de l'ESDR3C.