Politiques des drogues

Une nouvelle revue spécialisée du Cnam

©Pixabay : photo libre de droit.

16 décembre 2022

La revue Politiques des drogues se veut transdisciplinaire. Elle s'intéresse au cadrage et à la recherche en politiques publiques concernant cette thématique complexe : approches comparatives, sociologiques, criminologiques, réglementaires et sécuritaires. Une publication créée en 2021 à l’initiative de l’équipe Sécurité-défense et du Laboratoire interdisciplinaire de recherches en sciences de l’action (Lirsa).

Politiques des drogues, bien que lancée récemment, jouit déjà d'une excellente réputation, du fait notamment de la collaboration des plus grands spécialistes scientifiques de la question, mais aussi de textes rédigés par des professionnels comme le président de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Une revue dont l’objectif est de produire des articles rigoureux et documentés, sans polémique, sur une thématique très sensible. Ce projet se nourrit aussi de séminaires éponymes, pour pousser plus loin encore la réflexion sur le sujet et parvenir à des solutions plus efficaces dans la lutte contre toutes les addictions. Il s’agit par ailleurs d’étudier, plus particulièrement dans le domaine de la coopération, les politiques internationales consacrées au sujet, notamment au niveau européen. 

Deux numéros de Politiques des drogues paraissent chaque année, disponibles en libre accès sur le blog du Cnam, et proposant à chaque nouvelle édition les actes des séminaires et une sélection d’articles retenus par le comité scientifique de la revue. Les travaux publiés s'attachent tout particulièrement à mettre en lumière et en perspective l'enjeu sociétal épineux qu'est l'objet de la drogue, afin de contribuer à l'élaboration des politiques publiques nationales et locales. L’idée, enfin, est de permettre le décloisonnement des savoirs afin de faire avancer le dialogue entre les différents acteurs clés du domaine. 

Sonny Perseil
3 QUESTIONS À SONNY PERSEIL, 

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION DE LA REVUE POLITIQUES DES DROGUES 

 
  • Une revue dédiée aux politiques des drogues, ce n’est pas banal au Cnam: pourquoi ce choix ? 

Le sujet des drogues est extrêmement vaste. Si, aux substances, dont l’usage est licite ou illicite, on ajoute les conduites addictives, on comprend que cette thématique concerne une grande partie de la population. Son étude nécessite une approche pluridisciplinaire : sociologie, droit, criminologie, santé publique, sciences de l’action, etc. Le Cnam, connu aussi pour solliciter experts et professionnels pour des échanges constructifs avec la recherche, apparaît ainsi comme un lieu idéal pour débattre des politiques des drogues. 

  • Qu’en est-il de la lutte contre les drogues (stupéfiants, alcool, écrans) aujourd’hui en France ? 

Autant pour les substances légales (l’alcool), qu’illégales (la France reste l’un des premiers pays consommateurs de cannabis et la cocaïne ne cesse d’y progresser), ou que pour l’usage excessif des écrans, nos politiques publiques ne semblent pas avoir été parmi les plus performantes. Néanmoins, la situation n’est pas aussi dramatique que certains ont intérêt à le faire penser. Le cas des États-Unis, qui a récemment subi une terrible crise des opioïdes, est sans doute bien plus préoccupant (N.D.L.R. : Plus de 500 000 personnes sont mortes par overdose en vingt ans aux États-Unis, plus précisément par la prise d’opiacés). 

  • Quels sont les axes qui doivent être mis en avant pour faire avancer le sevrage, quel que soit le type de drogues dont on parle? 

L’industrie pharmaceutique est parvenue à proposer divers traitements et l’accompagnement possède d’indéniables qualités. Le sevrage n’est cependant pas toujours un but en soi. Si certaines addictions à des produits dangereux s’avèrent fort problématiques dès les premiers usages, d’autres peuvent se passer relativement bien. L’objectif qui fait aujourd’hui l’unanimité est la réduction des risques, sachant que les substances peuvent avoir des effets très différents selon les individus et leur environnement.